Actualités

Stratégie minérale: remettre les droits des citoyens et de l’environnement au cœur de la stratégie

http://www.quebecmeilleuremine.org/communique/strat-gie-min-rale-remettre-les-droits-des-citoyens-et-de-l-environnement-au-c-ur-de-la-s

COMMUNIQUÉ pour diffusion immédiate

 Québec, le 15 mars 2016 - La Coalition Québec meilleure mine réagit à la Vision stratégique du développement minier au Québec déposée aujourd'hui en appelant le gouvernement à en faire beaucoup plus pour la protection des droits des citoyens et de l'environnement, parents pauvres de la stratégie actuelle. Au-delà de la croissance de l'industrie, la Coalition insiste qu'il faut d'abord mieux encadrer les mines à ciel ouvert et ouvrir le débat sur la pertinence d'aller de l'avant ou non avec certaines filières minières. La Coalition souhaite également que Québec s’attaque à l’évasion fiscale dans le secteur minier, tout en s’assurant que les Québécois n’aient pas à payer les pots cassés des sites miniers abandonnés, évalués à plus de 1.2 milliards.

Pas de développement sans un meilleur encadrement

La stratégie minérale admet que les réserves et la teneur des gisements sont en diminution. Cela entraîne le développement de mines à ciel ouvert de type fort tonnage, faible teneur, lesquelles génèrent de forts impacts sociaux et environnementaux.

« Alors que le gouvernement annonce plus de 19 mesures pour maximiser le rendement et la compétitivité de l’industrie, aucune mesure n’est prévue pour assurer la protection des droits des citoyens affectés par les mines à ciel ouvert. Est-ce normal que des citoyens comme ceux de Malartic en soient réduits à intenter un recours collectif contre la minière pour faire respecter leurs droits? Il n'y a rien pour eux dans cette stratégie» affirme Dominique Bernier, coordonnatrice et co-porte-parole de la Coalition.

Des filières à rejeter

La Vision stratégique compte soutenir la recherche sur le développement de procédés impliquant les terres rares et d'autres filières non conventionnelles. La Coalition juge qu'à l'instar de l'uranium, trop d'incertitudes subsistent à l'égard de cette filière.

« Nous appuyons la demande de l’Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador d’interrompre les travaux reliés aux terres rares. La règlementation actuelle n’est pas adaptée pour encadrer le type de contaminants trouvés dans ces gisements, notamment des contaminants radioactifs comme le thorium. La Coalition recommande un BAPE générique sur cette nouvelle filière minérale au Québec » ajoute Ugo Lapointe, coordonnateur de MiningWatch Canada et co-porte-parole de la Coalition.

Pour un investissement responsable

La Coalition salue la volonté du gouvernement d'introduire des critères d'investissement responsable aux projets financés par Capital Mines Hydrocarbures. « Nous estimons toutefois qu'il est urgent que le gouvernement cesse de financer des projets qui ont recours à des paradis fiscaux pour éviter de payer leur juste part d'impôts et de redevances. À cet effet, il est assez paradoxal de constater que c'est la firme KPMG, récemment prise à défaut pour avoir orchestré des stratagème d’évitement fiscal pour ses clients, qui a été mandatée pour produire l’un des rapports ayant servi de base à la nouvelle stratégie minérale », conclut Mme Bernier.

- 30 -

Pour informations:

-          Dominique Bernier, 418-570-3497Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

-          Ugo Lapointe, 514-708-0134Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

________________________________

La coalition Pour que le Québec ait meilleure mine! a vu le jour au printemps 2008 et est aujourd’hui constituée d’une trentaine d’organismes représentant collectivement plus de 250 000 membres partout au Québec. La coalition s’est donnée pour mission de revoir la façon dont on encadre et développe le secteur minier au Québec, dans le but de promouvoir de meilleures pratiques aux plans social, environnemental et économique. Site :www.quebecmeilleuremine.org.

Les membres actuels de la coalition : Action boréale Abitibi-Témiscamingue (ABAT)  ▪ Alternatives ▪ Association canadienne des médecins pour l’environnement (ACME)  ▪ Association de protection de l’environnement des Hautes-Laurentides (APEHL)  ▪ Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique (AQLPA) ▪  Centrale des syndicats du Québec (CSQ)  ▪ Centre de recherche en éducation et formation relatives à l’environnement et à l’écocitoyenneté  ▪ Coalition de l’ouest du Québec contre l’exploitation de l’uranium (COQEU) ▪ Coalition Stop Uranium de Baie-des-Chaleurs  ▪ Comité de vigilance de Malartic  ▪ Écojustice  ▪  Eco-vigilance Baie-des-Chaleurs  ▪   Environnement Vert Plus Baie-des-Chaleurs  ▪   Fondation Rivières  ▪ Forum de l’Institut des sciences de l’environnement de l’UQAM  ▪ Groupe solidarité justice  ▪ Les AmiEs de la Terre de Québec  ▪ Justice transnationale extractive (JUSTE)  ▪ MiningWatch Canada  ▪ Minganie sans uranium  ▪ Mouvement Vert Mauricie  ▪ Nature Québec  ▪ Professionnels de la santé pour la survie mondiale  ▪ Regroupement citoyen pour la sauvegarde de la grande baie de Sept-Îles  ▪ Regroupement pour la surveillance du nucléaire  ▪ Réseau œcuménique justice et paix (ROJeP)  ▪ Réseau québécois des groupes écologistes (RQGE)  ▪ Sept-Îles sans uranium  ▪ Société pour la nature et les parcs (SNAP-Québec)  ▪ Société pour vaincre la pollution (SVP)  ▪ Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ).Tous nouveaux membres bienvenus.

Dominique Bernier

Coordonnatrice
Coalition Québec meilleure mine
418-570-3497
www.quebecmeilleuremine.org/