Vous êtes ici : AccueilMines Nouvelle chanson de Gilles Vigneault, Uranium

Mines

Nouvelle chanson de Gilles Vigneault, Uranium

Gilles Vigneault s’inquiète des mines d’uranium et des « savants nucléaires » dans sa nouvelle chanson « Uranium » tiré de son nouvel album Vivre debout,  lors d'une entrevue avec Joël Le Bigot  à l'émission Samedi et rien d'autrerss, 19 avril 2014  :
http://rc.ca/1f85D4D (à 8min30sec) L'entrevue se termine par l'audition de la chanson Uranium. Voir les paroles ci-dessous

Vivre debout -Gilles Vigneault 

Entrevue de M. Gilles Vigneault à l'émission Tout le monde en parle, animée par Guy A. Lepage, Ici Radio-Canada Télé, dimanche le 13 avril 2014, merci beaucoup à Radio-Canada.

Groupe des ami(e)s de Gilles Vigneault :
https://www.facebook.com/groups/8277588833/

http://gillesvigneault.com/

Uranium
Gilles Vigneault
Album Vivre debout 2014
 
Tu viens me voir en homme d'affaire
Les mains pleines de milliers d'emplois
Avec ton savant nucléaire
Compteur Geiger au bout des doigts
 
Puis vous nous proposer d'extraire
De nos galets de l'uranium
Comme s'il était question d'en faire
Un jardin de géranium
Comme s'il était question d'en faire
Un jardin de géranium
 
J'ai su d'entre les épinettes
Sans faire de peine à tes projets
Qu'à la grandeur de la planète
On s'interroge à ce sujet
 
De ce qu'on apprend dans les nouvelles
Ton expert n'a pas soufflé mot
Cette énergie là se révèle
Un dangereux Eldorado
Cette énergie là se révèle
Un dangereux Eldorado
 
Les noms de ses malheurs sonnent drôles
Tchernobyl et Fukushima
Paraît que si on perd le contrôle
C'est bien mauvais pour le climat
 
Puis de l'énergie, on en a à revendre
La plus belle preuve, c'est qu'on en revend
Puis qu'on n'a pas fini de prendre
Celle du soleil et celle du vent
Puis qu'on n'a pas fini de prendre
Celle du soleil et celle du vent
 
Essaye pas de nous rendre responsable
Du développement de tout le Québec
Ça fait longtemps qu'on est sur le sable
Puis qu'on s'est arrangé avec
 
Dans ton discours, sans que ça m'étonne
La beauté est un mot tabou
Faudra demander à l'Autochtone
D'expliquer ça au Caribou
Faudra demander à l'Autochtone
D'expliquer ça au Caribou
 
Sois pas surpris du moratoire
De réfléchir avant de creuser
C'est qu'ici on a de la mémoire
Mais t'as l'air d'un gars bien pressé
 
Tu va revenir, on va t'attendre
Puis t'as cinq ans pour réfléchir
Aux maladies que tu vas répandre
Loin de chez toi pour t'enrichir
Aux maladies que tu vas répandre
Loin de chez toi pour t'enrichir
 
Tu viens me voir en homme d'affaire
Les mains pleines de milliers d'emplois
Avec ton savant nucléaire
Compteur Geiger au bout des doigts
 
Si jamais tu trouves une poubelle
Pour les beaux déchets que tu produis
Reviens me voir avec ta pelle
Je t'aiderai si je suis toujours en vie
Reviens me voir avec ta pelle
Je t'aiderai si je suis toujours en vie.