Vous êtes ici : Accueil

Actualités

Des Nations Algonquines dénoncent la Loi sur les mines du Québec

 

Réunies le 25 janvier en conférence de presse à Val d’Or, des Nations Algonquines ont uni leur voix pour dénoncer la Loi sur les mines du Québec et les impacts qu’elle occasionne sur leurs droits ancestraux et territoriaux. Les Algonquins demandent au gouvernement du Québec de revoir les fondements mêmes de la loi, qui sont à leur avis non constitutionnels.

« Nous sommes confrontés, encore aujourd’hui, à des claims miniers et à des projets miniers pour lesquels nous n’avons jamais été informés, consultés, ou donné notre consentement, » dénonce le Chef Casey Ratt de la Nation Algonquine du Lac Barrière, qui a convoqué la conférence de presse.

« Nous sommes en faveur d’un développement viable de notre territoire, mais nous voulons pouvoir faire des choix qui respectent nos droits et qui répondent à nos besoins, nos attentes, nos valeurs. L’actuelle Loi sur les mines nous empêche de faire cela », ajoute le Chef Lance Haymond de la Nation Algonquine d’Eagle Village.

Lire la suite : Des Nations Algonquines dénoncent la Loi sur les mines du Québec

M. Alain Dubuc, informez-vous sur le nucléaire! Par les Artistes pour la Paix

M. Alain Dubuc, informez-vous sur le nucléaire!
Par les Artistes pour la Paix

En pdf


L’article d’Alain Dubuc (La Presse ) ignore les nombreuses présentations scientifiques, en particulier de quatre personnalités du MSQN , qui ont dénoncé les dangers du nucléaire :


Gordon Edwards, président du Regroupement pour la surveillance du nucléaire, conférencier internationalement en demande, écrit sur ccnr.org des présentations scientifiques qui ont notamment convaincu les Cris de rejeter le projet Matoush mentionné.

Le docteur Éric Notebaert (+ Bruno Imbeault et Isabelle Gingras porte-parole de 20 médecins de Sept-Îles) membre de l’Association canadienne des médecins pour l’environnement s’est principalement attaché aux dangers du tritium, avec l’aide du docteur Ian Fairlie (GB), en présentant des conférences à l’ACFAS et dans la région de Gentilly. 


Michel Duguay, PhD en physique nucléaire de Yale University, professeur à l’Université Laval et conférencier pour Science for Peace (Toronto), a été porte-parole du MSQN jusqu’à la réunion de l’Assemblée Nationale de décembre 2012 où, avec Christian Simard de Nature Québec, il a conseillé à la Première ministre Pauline Marois de tirer sagement la plogue sur les projets irréalistes et coûteux de réfection de la centrale de Gentilly .


Pierre Jasmin, professeur honoraire à l’UQAM, a rédigé en 2010 avec Amir Khadir la pétition à l’Assemblée Nationale qui a persuadé le gouvernement Charest de renoncer à l’achat de la centrale néo-brunswickoise Pointe-Lepreau . Membre de l’exécutif de Pugwash Canada , partisan de l’ICANW.org , il vante les plus de 7000 Maires pour la Paix (y compris le Maire de Montréal), les prêches contre « les industries de mort» du pape François et de Jean Vanier, ainsi que de trois autres représentants des 917 membres de l’Ordre du Canada rassemblés par le membre émérite de Pugwash, Murray Thomson, ancien pilote de la Seconde guerre mondiale, pour réclamer une convention nucléaire.


Pourquoi sommes-nous tous et toutes contre le nucléaire?

Lire la suite : M. Alain Dubuc, informez-vous sur le nucléaire! Par les Artistes pour la Paix

Conférence sur l'état des cours d'eau

Nouvelle soirée environnementale de l'APEHL

Conférence :

L'État des cours d'eau des Hautes-Laurentides dans le bassin versant de la rivière du Lièvre : bilan et défis pour l'avenir 

Présenté par Pierre-Étienne Drolet 

Biologiste détenant une maîtrise en environnement de l'Université de Sherbrooke. Il est chargé de projets pour le COBALI depuis trois ans et présentement responsable du plan directeur de l'eau.

La conférence portera sur la synthèse des différentes données recueillies par le COBALI sur la qualité de l'eau des lacs et cours d'eau depuis quelques années. Ceci permettra aussi de voir et comprendre où on en est rendu, et aussi quelles sont les principales problématiques et solutions.

Nous vous invitons à poser des questions et à nous faire part des observations et suggestions, qui pourront être pris en compte en vue du prochain plan directeur de l'eau qui sera refait par le COBALI en 2018. 

Endroit : Mi-Suisse Mi-Sucré, 516 du Pont, Mont-Laurier

Date et heure : Mardi 17 janvier 2017 à 19h

Prix d’entrée : contribution volontaire

Pour plus d’informations contactez Matthieu au 819-587-3385

Le Comité du bassin versant de la rivière du Lièvre est partenaire de l’événement